Le casque rose

Mardi matin, je suis rentré à la job avec la tête dans le cul suite à une indigestion expulsée la veille gracieuseté d’un produit de la charmante cafétéria de la Presse. Ou était-ce mon fils qui m’a légué sa gastro-express du dimanche d’avant? M’enfin, disons que je ne filais pas et j’en ai fait part à mon patron qui tout-de-go m’a mis sur une mission qui épargnerait les gens de voir ma face de boeuf. Cette mission était de photographier le futur quartier des pestacles près de la Place des Arts. Pas n’importe comment en plus, aérienne qu’il la voulait la photo. Ne pouvant me louer de chopper vu la crise économique (!), me vla tu pas avec ma gastro, mon équipement et mon air de ti-chien abattu en quête d’une shot, une seule shot!

Les deux gros buildings longeant le site sont en rénos et ressemblent drôlement à une fourmilière virile peuplée de gars de la construction. Allons-y, la photo sera faite vite faite. « T’as pas de casque pis t’as pas de bottes, c’tun chantier icitte! » me répond-on quand je demande si je ne peux pas avoir accès au dernier étage. Alors que mes ptits Converse faisaient demi-tour, j’entends: « Heille le gros, t’as juste à revenir vers 3 hres, presque tous les gars vont être partis, tu auras jusse à te faufiler. » J’en ai pris bonne note.

En attendant, je m’en suis remis à la terrasse du Hyatt qui m’a donné ceci:

QUARTIER DES SPECTACLES-02

Légère déception face à la vision peu aérienne que m’offrait la terrasse, je me suis dirigé vers l’administration de l’hôtel pour qu’on me donne accès à 6 étages plus haut:

-Non, monsieur, je ne peux pas vous donner accès.

-Vous êtes sûre madame, y a rien à faire?

-Non, mais je peux vous donner la permission d’aller sur la terrasse.

-Je l’ai déjà fait.

-Vous n’aviez pas la permission!

-Vous venez de me la donner…

J’ai continué mon chemin vers le Musée d’Art Contemporain où on m’a donné le numéro de téléphone du monsieur responsable de l’immeuble. Finalement rejoint en milieu d’après-midi, il m’a fait passer à travers une vitre de bureau au 3e étage, résultat décevant une fois de plus:

QUARTIER DES SPECTACLES-09

Après m’être heurté à un service déficient à l’UQAM coin Bleury et Président-Kennedy pour cause de vote de grève, ma dernière chance était mes chums de la construction puisque 3 heures allaient bientôt sonner. Le « pas de bottes » et le « pas de casque » me sont revenus en écho mais la gentillesse d’un jeune jobber m’a fait entrer sur le chantier. « Fais juste attention par terre, il peut y avoir des clous, je vais te prêter un casque. » Correct vieux, me dis-je fier d’être illégal. Nous montons un étage, nous entrons dans un bureau où il prend un casque qu’il me tend. Ce casque était rose bonbon. Je le regarde avec une face qui dit « tu me niaises? ». C’est le casque qu’on donne aux gars qui oublie le leur, crois-moi qu’ils ne l’oublient plus après, qu’il me répond l’air très fier.

Je me suis ensuite claqué 5 étages avec cette moumoune de casque, sous la pluie des rires des toughs aux guns à clous, les insultes des électriciens, les regards plein de mépris des ferblantiers. je regardais à terre avec mes ti-kodaks sur les épaules. Rendu sur le toit, seul avec mon escorte, j’ai pu avoir finalement ce que je voulais, une shot pseudo aérienne:

QUARTIER DES SPECTACLES-01

QUARTIER DES SPECTACLES-03

Morale de l’histoire: derrière des photos qui peuvent paraître banales dans le journal se cachent de longues histoires fleuve où on doit écrire « orgueil » sur une feuille et piler dessus!

12 Réponses to “Le casque rose”

  1. Hihi! Très jolie histoire. J’aurais donné cher pour voir ta tête sous ton casque rose, mon p’tit loup!

  2. Wow quelle aventure! En te lisant, on t’imagine bien faire des pieds et des mains pour satisfaire tes objectifs. Mais le résultat en valait la chandelle!… J’aurais bien aimé te voir avec un casque de la construction moumoune comme tu dis… :-)… Heureusement que tu sais être humble!!

  3. francoisroy Says:

    Aline, quelle drôle de coïncidence que je n’aie pas penser faire un autoportrait avec mon casque rose n’est-ce pas?

  4. onclebob Says:

    Bravo François ! Bravo pour ton travail très bien accompli et bravo pour ta persévérance . Mon oncle est vraiment très fier de son talentueux neveu .

    P.S. – Même sans casque rose sur la tête, t’as l’air fif !

  5. Pourquoi ne pas avoir demandé l’hélicoptère de TVA?

    (Si on me cherche, je suis déjà sorti! —> [] )

  6. Robert Bob Mailloux Says:

    Hey Frankie! Incroyable ce que tu fais pour être à la « hauteur »!
    Accepte, je t’en prie, mes « basses » salutations!

  7. Frank on veut pas le savoir, on veut le voir !!!

  8. francoisroy Says:

    @Robert Bob Mailloux: j’avais des idées de grandeurs ce jour-là!

  9. ouiiiin, tu t’es pas trop vanté de ton casque rose auprès de tes collègues!!!

  10. francoisroy Says:

    @ patsanf, j’ai passé la semaine en position foetale à cause de ça, je me suis dit que la meilleure thérapie serait d’abord de l’écrire, en parler sera la prochaine étape.

  11. Pis le maillot rose du leader du Giro !! Va-t-on contester la virilité du gagnant d’une course à travers la patrie des tifosi, mafiosi et Fabrizi ?

    ciao bello

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :